À propos

Soirées d’écoute attentive et citoyenne

Les soirées d’écoute attentive sont une initiative citoyenne, visant à réunir des gens le temps d’un soir, autour d’une idée commune. Le but de ces soirées est donc de rouvrir les portes de la communication en permettant aux citoyen.nes de nos quartiers de raconter un « chapitre » de leur parcours de vie. Et, pour ceux qui viennent écouter, l’emphase est mise sur une écoute attentive et compatissante, sans jugement.

En partenariat avec le Dépanneur Sylvestre, coopérative de solidarité basée dans le quartier de Wrightville, à Gatineau, nous nous réunissons de façon mensuelle, dans leurs locaux mais aussi dans d’autres lieux communautaires de la ville de Gatineau, afin de permettre à un maximum de citoyens de venir témoigner et, surtout, de venir écouter les autres.


L’écoute attentive, qu’est-ce que c’est ?

Dans la société actuelle, beaucoup de gens se sentent coupés des autres, mal compris et impuissants. Les soirées d’écoute attentive sont une manière de répondre au besoin de voir les vies ordinaires racontées, les voix de faible ampleur écoutées, la réalité quotidienne prise en compte.

Ces soirées d’écoute sont inspirées du projet français, Raconter la vie, qui, par le biais d’une collection de livres et d’un site internet participatif, a pour but de sortir de l’invisibilité toute la société, et de produire une connaissance qui rapproche ses membres entre eux.

Elles sont également inspirées par l’idée de l’écoute attentive utilisée dans certaines pratiques de méditation (par ex. la tradition zen de la « Pleine conscience »), qui se traduit par une écoute empreinte de concentration, de patience, de compassion et de bienveillance.


Les règles de base de l’écoute attentive

  • Accueillir silencieusement les paroles et émotions exprimées par la personne, sans interrompre, nier ou corriger le narrateur
  • Écouter sans préjugés, seulement avec compassion et en cherchant à comprendre pleinement la personne
  • Cette qualité d’écoute permet à la personne de se sentir respectée, de s’exprimer et d’approfondir sa pensée sans craindre le jugement
  • Pas de critiques ou de contre-arguments; ne pas non plus tenter de résoudre ou trouver des solutions aux difficultés exprimées
  • S’il y a des commentaires, les limiter à des « commentaires bienveillants » (c’est-à-dire des commentaires positifs de gratitude pour le partage, de reconnaissance et d’encouragement), ou des reformulations sensibles de ce que la personne vient d’exprimer, ou possiblement un questionnement délicat orienté vers une meilleure compréhension

L’écoute attentive n’implique pas seulement d’entendre les paroles de l’autre, mais aussi de chercher à comprendre la perspective du locuteur : les objectifs, intérêts et besoins qui motivent son discours.

  • C’est une écoute généreuse, empathique, solidaire, précise et confiante.
  • La confiance ici n’implique pas nécessairement l’accord, mais la confiance que tout ce que l’autre dit, qu’il soit bon ou mauvais, vient de quelque chose de vrai dans leur expérience.
  • L’écoute profonde est une pratique constante qui consiste à suspendre les jugements et la pensée réactive orientée sur soi, et à ouvrir la conscience à l’inconnu et à l’inattendu.

Finalement, ces soirées d’écoute attentive sont l’occasion d’avoir un lieu fructueux pour commencer à modifier nos modes de communication. Tout comme nous comprenons maintenant l’importance de l’exercice régulier pour une bonne santé, nous devons exercer et renforcer nos capacités d’écoute compatissante pour, enfin, permettre à tous de s’exprimer. Et, surtout, d’être écouté.

Publicités